Le billet du vendredi : faire de grandes choses …

Le billet du vendredi : faire de grandes choses …

Plongée ces jours-ci dans la lecture de « Ethique du samouraï moderne » de Patrice Franceschi (ed Grasset), je tombe en arrêt sur un des principes qui invite à « conduire sa vie en faisant de grandes choses ». 

Ma lecture se suspend et me voilà légèrement angoissée. J’examine rapidement ma vie ; il y a bien des choses que j’ai faites et qui perdurent. Mais cette empreinte en fait-elle de grandes choses ? Et dans le fond, à quelle aune mesure-t-on la taille d’une chose accomplie ?

Voilà que j’entreprends de faire une liste : si tout était possible – autrement dit, si je me libérais des chaînes qui m’entravent sans doute encore – qu’aurais-je à cœur d’accomplir de grand ? Et je comprends alors que ce n’est pas la distance ou la singularité du voyage ou du projet qui le rend exceptionnel ; c’est ce qu’il apporte durablement au monde, au-delà de ma sphère personnelle. Ce que je peux apporter à une personne est déjà beaucoup.

Je pose alors mon stylo et soupire, soulagée : je ne sais pas si je ferai encore de grandes choses. J’ai assurément envie de faire de chaque chose une chose grande, mue par une intention de faire Bien. Quelque chose qui a à voir avec l’ingrédient secret de chaque recette réussie …

Bon week-end à chacun.

Laisser un commentaire

dix-huit + quinze =

Fermer le menu